Deep web et dark web : un petit point pour les curieux…

Dark web et Deep web… pouvez-vous les distinguer ? Même si ces deux termes semblent interchangeables, ils désignent des notions différentes. Éclaircissements, et conseils, apprenez ici ce qu’il faut savoir pour naviguer dans le deep web ou explorer le dark web.

Le deep web

De quoi s’agit-il ? Le terme signifie en français « web profond ». C’est toute la portion du web qui n’est pas accessible  directement depuis des moteurs des recherche et où l’anonymat est de rigueur. En résumé, tous les sites auxquels vous pouvez accéder depuis une recherche Google ou Bing par exemple ne représentent environ que 10% du web. Le deep web occupe les 90% restants.

Pourquoi le deep web n’est pas accessible via les moteurs de recherche ? Parce qu’il représente tout simplement le contenu non indexé par ceux-ci. Pas forcément parce que ce contenu est illégal.

Et sachez que vous êtes déjà rendu sur le deep web ! Vous vous y rendez peut-être même régulièrement sans le savoir. En effet, si vous avez déjà consulté votre relevé de compte sur internet, ou fait une réservation de chambre d’hôtel, vous avez forcément parcouru des pages non référencées.

Le dark web

Également appelé darknet, il s’agit d’une partie du net à laquelle il n’est pas aussi facile d’accéder : vous devrez non seulement connaître l’Url des pages que vous voulez visiter, mais aussi utiliser des applications informatiques particulières (ex : navigateur dédié). Le darknet, échappe bien entendu à l’indexation des moteurs de recherche car tout ce qui s’y trouve se doit d’être anonyme. Le chargement des pages y est très lent étant donné que chaque connexion est indirecte, et passe par une multitude de nœuds (nodes).

Ainsi, le darknet n’est pas simple d’accès pour les personnes lambda. C’est d’ailleurs mieux ainsi : si des militants politiques dans des pays où les droits de l’homme ne sont pas respectés s’en servent pour communiquer, le darknet héberge une multitude de sites considérés comme des haut-lieu de pratiques illégales :

  • Sites de e-commerces illégaux : plateformes où il est possible de se procurer des armes, des drogues, des cartes de crédit volées, etc…
  • Sites de partage de contenus choquants et illégaux : sites proposant de la pornographie infantile, des contenus montrant des scènes de meurtres, de viol.
  • Sites d’organisations criminelles : plateformes d’organisations criminelles, terroristes, sites pour acheter les services de tueurs à gages, de hackeurs.

Laisser un commentaire